Les 10 incubateurs parisiens à connaître pour 2015

Un incubateur d’entreprises est une structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises. L’incubateur peut apporter un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. Je vous propose dans cet article un rapide coup d’œil des incubateurs parisiens.

Nous pouvons distinguer deux types d’incubateurs: les publics et les privés. La plupart des incubateurs sont des structures à but non lucratif, liées à des organismes publics, écoles ou centres de recherche. Les privés prennent en général un pourcentage du capital de la société accompagnée, de manière à réaliser une plus value lors de la cession de la société à un acquéreur, ou lors de son éventuelle introduction en bourse.

— Aperçu de 5 accélérateurs publics —

75018_rue_des-_poissonniers_110_122_prine_façade

Paris Région Innovation Nord Express – Cleantech et jeux vidéos

Inauguré en 2012, cet incubateur est axé sur les domaines notamment du numérique, de l’image, des éco-activités et de l’économie sociale et solidaire. Cet immeuble de plus de 8000m² doit accueillir un total de 80 start-up. L’écosystème de cet incubateur facilite l’accès aux conseils personnalisés, conférences, formations, coaching,et de nombreux évènements collectifs y sont organisés.

Labo de l’édition – Edition du Numérique

Le Labo de l’édition est un incubateur dédiés aux mutations du secteur de l’édition. Les mutations dans le secteur sont nombreuses. Les opportunités le sont aussi que ce soit au niveau de la création, de l’édition ou encore de la distribution. La concrétisation la plus évidente est ‘arrivée des liseuses. Je vous invite à suivre leur flux Twitter très actif : @labodeledition

Social Good Lab – Innovation technologique et entrepreneuriat social

Cet incubateurs permets la mise en relation avec l’écosystème de l’innovation, accès aux financements publics et privés, opportunités de partenariats avec des grands groupes pour des projets d’entrepreneuriat sociaux. Quelques exemples de projets qui peuvent l’intégrer : technologies favorisant l’autonomie des personnes handicapées, des produits et appareils d’énergie solaire ou permettant la dépollution de l’eau, des technologies d’applications mobiles permettant la collecte de dons, la diffusion d’informations pour une consommation plus responsable.

Welcome City Lab – Tourisme

Sur un marché estimé à 41,6 milliards d’euros en France par le Conseil national du tourisme, il y a des places à prendre. Les start-up cherchant à être accompagnées dans le domaine du tourisme peuvent se tourner vers Welcome CIty Lab. Si vous n’avez pas encore trouvé votre idée, cet article vous présente 15 concepts d’entreprise originaux dans le tourisme.

La Rûche – Innovations sociales

Déja présenté dans un précédent article sur les espaces de coworking, La Ruche a été crée après que les fondateurs soient partis d’un constat simple : les personnes se lançant dans l’aventure de monter, développer ou pérenniser une entreprise sociale en France sont souvent isolées, manquent de visibilité, de ressources et d’échanges avec leurs pairs.

Si vous cherchez à postuler pour intégrer un incubateur public, c’est par ici !

— Aperçu de 5 accélérateurs publics —

Nextstars – Startup Factory

La vocation de Nextstars est d’apporter leur expertise pour permettre l’émergence de 20 projets entrepreneuriaux innovants issus des différents programmes. Ils affichent 2,75 M€ levés et 63 mentors affiliés. Parmi les startups issues de cet incubateurs apparaissent Cookit, Fundme, Up&Bar et Légalife.

Le Loft 50 Partners – Fonds d’expertise d’entrepreneurs

Investir-en-Direct-50-Partners

A l’initiative de cet espace, 50 Partners est une solution d’accompagnement
de jeunes projets innovants fondée par 50 entrepreneurs associés. Les domaines de compétences principaux pour l’intégrer concernent le web / media / mobile / software. En terme de maturité, ce sont les jeunes sociétés présentant une « proof of concept » (premiers revenus ou audience) qui témoigne de la pertinence du positionnement.

Spark – Microsoft Ventures Accelerator Paris

Pour 149 euros par mois et par personne, les startups disposent de trois mois pour créer leur premier prototype dans les locaux de Spark, aidés par des coachs individuels et une dizaine de mentor. L’élaboration du business model, stratégie, financement, accès aux technologies se fait avec les 21 coach Microsoft et les 10 mentors présents.

Le Camping –  Grow your passion into a business

Le camping est un programme d’accélération sur 4 mois. Quelques success stories qui parlent bien  : DocTrackr, Mesagrap, Lima.

The Family – L’incubateur pas comme les autres !

Cet incubateur dirigé par Alice Zagury est innovant sur plusieurs points. Tout d’abord, aucune période d’incubation n’est définie. Ensuite, les trente start-ups selectionnées seront accompagnées au rythme de plusieurs événements (dîners, rencontres, conférences) par semaine. Le dernier point, un site internet délirant ! La preuve que certains y croient : Index Ventures a investi un million d’euros dans la structure.

Ces 10 incubateurs sont loins d’être les seuls. Pour s’en convaincre, je vous invite à jeter un oeil à cet annuaire de 200 incubateurs !  http://www.mon-incubateur.com/site_incubateur/incubateurs

[Interview] Qu’est-ce que l’Innovation pour un Business Angel ?

L’innovation pour Wikipédia est « une dynamique permanente d’amélioration créative incitant les entreprises à innover, c’est-à-dire à concevoir et à lancer continuellement, sur un marché concurrentiel, de nouveaux produits et services ». Une simple « dynamique d’amélioration » ? Un peu réducteur ? Je trouve aussi. Les définitions sont nombreuses et se complètent, c’est pourquoi j’ai trouvé intéressant de demander l’avis aux acteurs de l’innovation en France. Entrepreneurs, Business Angels, Startupeurs, Intrapreneurs, chacun nous livre sa vision des choses.

di

Après l’interview d’Olivier Servoise, poursuivons ce tour de France de l’innovation avec Didier Tranchier (@Tranchier), Business Angel et Professeur de Gestion de l’Innovation.

Didier, comment définis-tu l’Innovation?

De manière générale, l’innovation est le processus de mise sur le marché de nouveaux services et produits. Concrètement, les technologies déployées dans le monde actuellement (internet, haut débit, smart phones) créent des conditions de transformation complète de l’économie et ouvrent des nouveaux marchés, des nouveaux canaux de distribution, de nouvelles manières d’interagir et de nouvelles industrie.

J’appelle la période que nous vivons « LA RENAISSANCE INDUSTRIELLE« . Cette renaissance/révolution complète de notre économie va durer plusieurs dizaines d’années et offre des opportunités illimitées pour des jeunes entreprises innovantes capables d’explorer ces nouveaux univers.

Comment analyses-tu la relation qu’ont les Grands Groupes avec l’Innovation ?

Il est étonnant de constater que les grands groupes, ceux qui ont accès aux marchés, aux ressources et aux études de marché, sont ceux qui ont le plus de difficultés à bénéficier de ces nouvelles opportunités et de ces nouveaux marchés. Rare en effet sont les groupes industriels qui vendent leur produits sur internet ou qui ont compris que l’internet leur permet de recevoir les suggestions / remarques de leurs clients utilisateurs afin d’améliorer leurs produits et services. Il est vrai également que la culture grand groupe est très différente, voire incompatible avec l’agilité, la prise de risque et la vitesse d’exécution des start-ups.

Pour autant, je crois que cette relation Grand Groupe / Startup est la clé de la réussite économique car elle permet de combiner le modèle industriel avec la créativité et l’innovation. En particulier, la France est l’un des pays les mieux placés pour bénéficier de cette opportunité. C’est la raison pour laquelle je consacre mon temps à construire cette relation Grand Groupe / Startup, mais cela nécessite que le Grand Groupe accepte de remettre en cause ses certitudes et sa stratégie industrielle passée pour examiner les opportunités de marché et bâtir une nouvelle stratégie basée sur l’innovation et la conquête de nouveaux marchés.

La crise est-elle pour toi un déclencheur d’Innovation ?

La crise actuelle est le signe d’une transformation radicale de notre système économique dont les futurs champions seront les Start-ups qui auront réussi à capturer une partie significative des ces nouveaux marchés ou bien les Grands Groupes qui auront une stratégie de conquête audacieuse et qui sauront tisser des liens de confiance avec des Start-ups. Vive la CRISE et vive l’INNOVATION !

[Interview] Qu’est-ce que l’Innovation pour un Responsable Innovation Numérique chez GDF SUEZ ?

L’innovation pour Wikipédia est  » une dynamique permanente d’amélioration créative incitant les entreprises à innover, c’est-à-dire à concevoir et à lancer continuellement, sur un marché concurrentiel, de nouveaux produits et services ». Une simple « dynamique d’amélioration » ? Un peu réducteur ? Je trouve aussi. Les définitions sont nombreuses et se complètent, c’est pourquoi j’ai trouvé intéressant de demander l’avis aux acteurs de l’innovation en France. Entrepreneurs, Business Angels, Startupeurs, Intrapreneurs, chacun nous livre sa vision des choses.

OlviierservoiseCommençons par Olivier Servoise (@olivierservoise), Responsable Innovation Numérique à GDF SUEZ.

Olivier, comment définis-tu l’Innovation?

C’est une démarche visant à générer et collecter des idées potentiellement créatrices de valeur, à les prototyper et les transformer en produits ou services.

Pour toi, que manque-t-il pour que chaque salariés innove dans son entreprise ?

J’ai l’habitude de dire qu’une bonne démarche d’Innovation bottom up est avant tout top down. C’est-à-dire qu’elle doit être impulsée au plus haut niveau de l’entreprise. D’autre part (et j’ai insisté sur ce point dans ma définition de l’innovation) une démarche d’innovation est avant tout un processus de transformation. Pour qu’une entreprise innove, il faut donc que son organisation le permette : que du temps d’employés puisse être dégagé pour les différentes étapes de la transformation.

A GDF SUEZ on distingue bien « Open Innovation » et « Innovation Participative » ? Quelle est la différence entre ces deux concepts?

L’Innovation participative est le premier pas vers l’open innovation. Quand on pense Open Innovation, on a souvent tendance à penser Innovation avec le monde extérieur alors que le premier réflexe devrait être d’aller voir si on ne dispose pas de la solution en interne. L’Innovation Participative est un déclencheur, quand on a commencé à solliciter des idées ou des réponses auprès de ses propres collaborateurs, le pas est rapidement franchi pour aller jusqu’à ses clients ou ses compétiteurs.

Quel rôle joues-tu actuellement dans l’Innovation ?

Quand j’ai commencé à travailler dans l’innovation, je me suis demandé quels étaient les points de contact entre IT et innovation. J’en ai trouvé quatre :

  • Consommateur : une DSI se doit d’être innovante pour améliorer son catalogue de service
  • Acteur : contribuer par l’IT aux innovations métiers
  • Contributeur : éclairer des potentialités IT les métiers pour participer à leurs innovations
  • Facilitateur : mettre au service de l’innovation des outils modernes qui permettent de doper les processus d’innovation

C’est à peu près l’ensemble des missions que je me suis donné : je réalise régulièrement des dossiers pédagogiques sur certaines technos ou usages, je fais le community manager pour que le processus continue de vivre, je lance des appels à idées, je fais le porteur pour les POC de ces idées et enfin je suis ambassadeur de l’Innovation Participative au sein de GDF SUEZ.

Quels sont tes objectifs à moyen et long terme ?

Maintenir la démarche vivante, amener les collaborateurs à plus co-construire, diffuser la démarche au sein du groupe pour augmenter la taille du réseau et développer l’open innovation !

Je remercie beaucoup Olivier pour avoir répondu à mes questions. Je vous invite vivement à visiter son blog spécialisé sur l’Innovation Participative: http://innovationparticipative.wordpress.com/