Les 10 incubateurs parisiens à connaître pour 2015

Un incubateur d’entreprises est une structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises. L’incubateur peut apporter un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. Je vous propose dans cet article un rapide coup d’œil des incubateurs parisiens.

Nous pouvons distinguer deux types d’incubateurs: les publics et les privés. La plupart des incubateurs sont des structures à but non lucratif, liées à des organismes publics, écoles ou centres de recherche. Les privés prennent en général un pourcentage du capital de la société accompagnée, de manière à réaliser une plus value lors de la cession de la société à un acquéreur, ou lors de son éventuelle introduction en bourse.

— Aperçu de 5 accélérateurs publics —

75018_rue_des-_poissonniers_110_122_prine_façade

Paris Région Innovation Nord Express – Cleantech et jeux vidéos

Inauguré en 2012, cet incubateur est axé sur les domaines notamment du numérique, de l’image, des éco-activités et de l’économie sociale et solidaire. Cet immeuble de plus de 8000m² doit accueillir un total de 80 start-up. L’écosystème de cet incubateur facilite l’accès aux conseils personnalisés, conférences, formations, coaching,et de nombreux évènements collectifs y sont organisés.

Labo de l’édition – Edition du Numérique

Le Labo de l’édition est un incubateur dédiés aux mutations du secteur de l’édition. Les mutations dans le secteur sont nombreuses. Les opportunités le sont aussi que ce soit au niveau de la création, de l’édition ou encore de la distribution. La concrétisation la plus évidente est ‘arrivée des liseuses. Je vous invite à suivre leur flux Twitter très actif : @labodeledition

Social Good Lab – Innovation technologique et entrepreneuriat social

Cet incubateurs permets la mise en relation avec l’écosystème de l’innovation, accès aux financements publics et privés, opportunités de partenariats avec des grands groupes pour des projets d’entrepreneuriat sociaux. Quelques exemples de projets qui peuvent l’intégrer : technologies favorisant l’autonomie des personnes handicapées, des produits et appareils d’énergie solaire ou permettant la dépollution de l’eau, des technologies d’applications mobiles permettant la collecte de dons, la diffusion d’informations pour une consommation plus responsable.

Welcome City Lab – Tourisme

Sur un marché estimé à 41,6 milliards d’euros en France par le Conseil national du tourisme, il y a des places à prendre. Les start-up cherchant à être accompagnées dans le domaine du tourisme peuvent se tourner vers Welcome CIty Lab. Si vous n’avez pas encore trouvé votre idée, cet article vous présente 15 concepts d’entreprise originaux dans le tourisme.

La Rûche – Innovations sociales

Déja présenté dans un précédent article sur les espaces de coworking, La Ruche a été crée après que les fondateurs soient partis d’un constat simple : les personnes se lançant dans l’aventure de monter, développer ou pérenniser une entreprise sociale en France sont souvent isolées, manquent de visibilité, de ressources et d’échanges avec leurs pairs.

Si vous cherchez à postuler pour intégrer un incubateur public, c’est par ici !

— Aperçu de 5 accélérateurs publics —

Nextstars – Startup Factory

La vocation de Nextstars est d’apporter leur expertise pour permettre l’émergence de 20 projets entrepreneuriaux innovants issus des différents programmes. Ils affichent 2,75 M€ levés et 63 mentors affiliés. Parmi les startups issues de cet incubateurs apparaissent Cookit, Fundme, Up&Bar et Légalife.

Le Loft 50 Partners – Fonds d’expertise d’entrepreneurs

Investir-en-Direct-50-Partners

A l’initiative de cet espace, 50 Partners est une solution d’accompagnement
de jeunes projets innovants fondée par 50 entrepreneurs associés. Les domaines de compétences principaux pour l’intégrer concernent le web / media / mobile / software. En terme de maturité, ce sont les jeunes sociétés présentant une « proof of concept » (premiers revenus ou audience) qui témoigne de la pertinence du positionnement.

Spark – Microsoft Ventures Accelerator Paris

Pour 149 euros par mois et par personne, les startups disposent de trois mois pour créer leur premier prototype dans les locaux de Spark, aidés par des coachs individuels et une dizaine de mentor. L’élaboration du business model, stratégie, financement, accès aux technologies se fait avec les 21 coach Microsoft et les 10 mentors présents.

Le Camping –  Grow your passion into a business

Le camping est un programme d’accélération sur 4 mois. Quelques success stories qui parlent bien  : DocTrackr, Mesagrap, Lima.

The Family – L’incubateur pas comme les autres !

Cet incubateur dirigé par Alice Zagury est innovant sur plusieurs points. Tout d’abord, aucune période d’incubation n’est définie. Ensuite, les trente start-ups selectionnées seront accompagnées au rythme de plusieurs événements (dîners, rencontres, conférences) par semaine. Le dernier point, un site internet délirant ! La preuve que certains y croient : Index Ventures a investi un million d’euros dans la structure.

Ces 10 incubateurs sont loins d’être les seuls. Pour s’en convaincre, je vous invite à jeter un oeil à cet annuaire de 200 incubateurs !  http://www.mon-incubateur.com/site_incubateur/incubateurs

Publicités

4 Startups récompensées lors de la 2ème Edition des ScientiAcademy

Ce mercredi 2 avril 2014 avait lieu la 2ème édition de la ScientiAcademy qui récompense les 4 ScientiStars de l’année 2013. L’événement est organisé par Scientipôle Initiative & Scientipôle Croissance en partenariat avec BNP Paribas.

Image

BNP Paribas, représenté par Myriam Becque, responsable de la mise en place des pôles d’innovations, est partenaire de ces événement pour appréhender le financement des plus petites structures qui sont de plus en plus nombreuses. La grande banque est épaulée par les chargés d’affaires Scientipole dont le métier est très spécifique dans le secteur de la banque. Scientipôle intervient en effet en capital amorçage lorsque les startups arrivent par exemple à épuisement de la love money et ont besoin de fonds pour passer à la mise sur le marché.

Scientipôle cela représente:

  • En 2013: 120 entreprises accompagnées pour un montant de prêt de 6M€.
  • En 2014: même volume d’entreprise mais le prêt maximum passe à 120k€.

Voici les start-ups qui concourent dans quatre catégories et les vainqueurs :

Catégorie Sciences de la Vie :

Image

« Les insectes sont nos amis ! » Deux fonds d’amorçage d’éco-technologies le pensent aussi: EMERTEC Gestion et DEMETER Partners

  • YNSECT (* vainqueur): concepteur, opérateur et exploitant d’usines de valorisation de biomasse appelées bioraffineries d’insectes. Cette startup crée en 2011 a déjà levée 1,8 millions d’euros (article Maddyness).
  • ALZOHIS: réalisation d’essais cliniques afin de proposer le premier diagnostic moléculaire fiable et précoce de la maladie d’Alzheimer
  • THERANEXUS : conçoit et développe de nouveaux traitements pour améliorer la prise en charge des maladies psychiatriques

 

 

 

 

Catégorie Software BtoB

  • SALEZEO: premier réseau social pour les commerciaux où on peut trouver ses prospects grâce à une base de données en crowdsourcing
  • PAYPLUG (* vainqueur): paiements en ligne par carte bancaire dès aujourd’hui à distance et sur votre site internet. Sans abonnement, sans frais d’inscription et sans frais fixe
  • TALENTODAY: Plate-forme d’aide à l’orientation professionnelle. Article intéressant de Frenchweb à leurs sujets: Talentoday

    Image

     » Pas de frais fixes, pas de contrat monétique ou VAD. »

Catégorie Software BtoC 

  • MANOMAYA (Coach Guitar) : révolutionne l’apprentissage de la musique grâce aux nouveaux appareils mobiles.
  • ONEPARK (* Vainqueur): Accès en temps réel Places de Parking
  • JELLYNOTE: plateforme facilite et rend plus ludique l’apprentissage de morceaux pour les musiciens amateurs.

Catégorie Sciences de l’Ingénieur

  • ENOVASENSE :  développe et commercialise des appareils innovants de mesure d’épaisseur pour le contrôle qualité en production industrielle.
  • MEG (* Vainqueur): Le principe est simple : une fois connecté en Bluetooth à votre smartphone, le pot de fleur MEG vous envoie des notifications concernant les besoins de votre plante (Article Les Echos Business)
  • EREiE : conçoit, réalise ou fait réaliser sous sa supervision toutes les étapes qui permettent de passer du concept initial à l’industrialisation d’un produit ou d’un procédé. EReIE est positionné en aval des centres de recherche, une fois que la preuve de concept a été effectuée en laboratoire.

Image

MEG, parrainée par le représentant d’Oracle: Une innovation Made In France très remarquée lors du dernier CES de Las Vegas

 

Qu’attendent les Grands Groupes pour créer un Incubateur Corporate?

Un incubateur d’entreprises est une structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises. Il apporte un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. À la différence d’une pépinière d’entreprises ou d’un hôtel d’entreprises, un incubateur s’adresse à des sociétés très jeunes ou encore en création et leur propose un ensemble de services adaptés. Leur mission : détecter, accueillir et accompagner les projets de création d’entreprises innovantes.

Les incubateurs peuvent se différencier entre eux par les services qu’ils proposent, leur caractère lucratif ou non, ou encore le type de projets qu’ils ciblent. Ces structures accompagnent des start-up axés sur des domaines variés: Finance, Jeux vidéo, Santé, GreenIT, Web, Telecoms, Logiciel, etc. Sur Paris, il y en a un nombre incroyable. Citons ParisIncubateurs qui anime 8 incubateurs sur Paris (Site web de ParisIncubateurs), accompagne quelques 350 startups et revendique 4000 emplois créés.

Intéressons nous à un type particulier de structure: « Les incubateurs Corporate« . OSEO les définis comme étant des « incubateurs développés par les grands groupes industriels ou par les prestataires de service. L’objectif des groupes industriels est de favoriser l’émergence de start-ups qui vont permettre d’adapter les activités du groupe aux spécificités de la nouvelle économie, d’utiliser les nouvelles technologies, découvertes scientifiques ou autres, pour favoriser le développement « naturel » de leurs activités ou se diversifier dans des activités connexes ».

Outils de veille technologique par excellence pour les grands groupes, on peut comparer cette structure à laboratoires de R&D mais dans un cadre moins bridé et donc plus imaginatif ! L’idée est de créer un incubateur « indépendant » où les entreprises vont sectionner les start-up susceptibles de proposer des produits qui vont intéresser le grand groupe.

Exemples d’incubateur corporate: L’ Incubateur Mobilité Connectée de Renault.

renault

 Là-bas on y cherche des start-ups qui vont développer des applications à intégrer dans nos véhicules: réseaux sociaux pour partager ses trajets, co-voiturage, entertainement dans la voiture, aide à la navigation, info-mobilité, éco-mobilité, téléphonie /visio /messagerie simplifiée, applications d’assistance (voyage, shopping, contacts, …). Le deuxième appel à candidature est terminé depuis le 31/01/2013.

4 raisons pour laquelle la start-up a intérêt de rejoindre un incubateur corporate:

  1. Offre d’incubation: Les start-up sont hebergées dans une structure où sont présentes beaucoup d’autres start-ups visant le même secteur.
  2. Un client de la start-up est déjà trouvé: la société qui l’a sélectionnée!
  3. Financement du projet: OSEO et la Ville de Paris peuvent subventionner les projets tout comme dans d’autres types d’incubateurs.
  4. Mentoring: accompagnement par des cadres expérimentés de la société. Ces derniers vont avoir les pieds sur terre, les start-up ont la tête dans les nuages : un couple parfait alliant créativité et application concrète. Nécessaire de faire intervenir aussi des serial-entrepreneurs.

4 raisons pour lesquelles le Grand Groupe doit créer un incubateur:

  1. Créativité des salariés: à l’instar de Google et de son temps libre pour des projets personnels, la créativité des salariés va être sollicitée et l’ouverture d’esprit décuplée au contact de ces start-ups. Assimilons les projets avec l’incubateur comme une formation. Une partie du budget formation passe dans l’incubateur, tout le monde est gagnant.
  2. Les salariés seront invités à faire de la Veille (technologique, sociétale, concurrentielle, stratégique, etc.)
  3. Émergence de produits et services innovants adapté au marché cible
  4. Grimper dans le classement Great place to Work !

Un bémol, et pas des moindres: la start-up doit garder son indépendance et ce n’est pas chose facile! Les tentations du grand groupe vont être nombreuses pour prendre les rênes de la jeune pousse, la racheter, et tuer toute folie et créativité de la startup. S’il n’y a aucun caractère exclusif pour les start-ups sélectionnées vis-à-vis de la société d’accueil, l’alliance ne peut qu’être d’une richesse infiniment peu exploitée dans les sociétés actuelles.