Les 5 dernières levées de fonds en France représentent 8,8 M€

Fly’n’Sense : spécialistes dans les technologies micro/mini drone

Créé en 2008, Fly-N-Sense conçoit et développe des drones pour une utilisation dans les domaines de la sécurité (inspection de sites, détection de menaces), Environnement (Détection de pollution, impact de l’activité humaine), Etude (archéologie, atmosphérique, géologie) et dans l’industrie (Inspection de réseaux, Inspection d’infrastructures). CA de 180 k€. Levée de 900 k€ auprès d’investisseurs privés.

Gourmandes et Cie : conçoit et fabrique des biscuits aux recettes inédites

Créé en 2010, Gourmandes et Cie est une biscuiterie artisanale qui rassemble une communauté de gourmandes sur Facebook. La biscuiterie conçoit et fabrique les produits demandés par les futurs clients (aspect à appuyer, et rendre encore plus collaboratif la conception des gâteaux serait sûrement profitable). CA de 17 k€. Levée de 100 k€ auprès de MPCROISSANCE et INTELLAGRI.

Ad Valem Technologies : Spécialiste du transport de flux Broadcast par voies terrestres et satellitaires

Créé en 2008, Ad valem Technologies est un opérateur Telecom dont les activités passent de l’infogérance à la sauvegarde jusqu’à l’hébergement d’infrastructures informatiques. Des activités variés, mais un besoin de compétences dans les datacenters qui n’est pas prêt de disparaître. Au passage, ils recrutent des ingénieurs et techniciens réseaux (offres). CA de 1,3 M€. Levée de 6,5 M€ auprès de VENTECH et A PLUS FINANCE.

Nr Gaia : Producteur Ouate de cellulose, isolant écologique

Créé en 2000, NR GAIA est fabricant et distributeur de ouate de cellulose (fabriquée avec des journaux recyclés) pour l’isolation des maisons. une solution innovante, écologique et performante. Le chiffre d’affaire en témoigne: CA de 4 M€. Levée de 1 M€ auprès de CALAO FINANCE, EURO CAPITAL, SIPAREX PROXIMITE INNOVATION.

Dog Finance : réseau socio-professionnel français spécialisé dans la finance

Créé en 2010, Dog Finance est le 1er réseau pour trouver des emplois/stages en finance, banque, comptabilité, assurance, gestion, audit, IT finance. Bonne présence sur Twitter avec 3000 abonnés et une bonne communication. CA de 150 k€. Levée de 300 k€ auprès de BUSINESS ANGELS.

Google Ventures et ses 4 start-up innovantes dans le secteur de l’énergie

Google participe à travers sont fond d’investissement à l’aventure de 4 entreprises très intéressantes dans le secteur de l’énergie. En voici un rapide aperçu :

Clean Power Finance: dynamiser le solaire

clean

Cette société installée à San Francisco (tiens donc) est un fournisseur de solutions de financement dans l’industrie de l’énergie solaire. La start-up va profiter de l’adoption massive des panneaux solaires auprès des particuliers pour proposer de financer l’installation des équipements et se faire l’intermédiaire entre les constructeurs et les clients finaux. En effet, les milliers d’euros à débourser pour installer des panneaux (oui mais c’est rentables après 20ans!) en refroidissent plus d’un ! Clean Power Finance permet de ne pas payer cash des panneaux solaires en intégrant des tierces parties dans le financement de ceux-ci. Google doit aussi penser qu’un petit coup de pouce aux particulier va aider à dynamiser le secteur.

SilverSpring: le SmartGrid de demain SSpring

Silver Spring a l’ambition d’être le fournisseur n°1 de Smart Grid. Le Smart Grid est l’ensemble des réseaux de distribution d’électricité « intelligent ». C’est ce réseaux intelligent qui permettra au breton que je suis de vendre l’hiver mon surplus électricité produite par mon éolienne et d’acheter en été l’électricité produite par le panneau solaire des amis marseillais. A côté de ça, il faut dire que SilverSpring s’intéresse à pas mal de choses autour de l’électricité: station de recharge de véhicules électrique,  amélioration de l’efficience des équipements, développement d’applications mobiles pour gérer tout ça.

transform

Transform: réduire de 90% les pertes de conversion électrique

La start-up Transform propose une technologie qui permet d’éliminer jusqu’à 90% des pertes électriques de conversion. Cette boîte prometteuse commercialise des composants avec du Gallium Nitride qui permet de rendre plus efficient un panneau solaire ou un serveur grâce à des circuits électrique plus compacts, plus efficace et qui induisent moins de pertes énergétique.

Nest: le coup de coeur ! nest

Vraiment un projet excellent, et autant commencer par la présentation en vidéo:

Nest développe et commercialise un thermostat qui permet de mesurer la consommation énergétique de son logement, la température, l’humidité, et d’en faire un reporting. A la lecture des reporting les utilisateurs vont pouvoir calibrer et programmer le chauffage (via ordinateurs/mobiles) suivant les habitudes de vie de ceux-ci. En résumé, le système de chauffage se mettra en fonctionnement 30 minutes avant que vous rentriez chez vous (au lieu de tourner plein pot toute la journée).

Des projets à suivre qui risquent de donner des choses intéressantes !

Les outils de financement de l’innovation en France sont les meilleurs au monde !

Un rapide coup d’oeil sur le financement de l’innovation nous est gracieusement offert par Alma Consulting. Un comité d’expert issus de Cap Digital, OSEO, Paris Incubateurs, Finance Innovation, ESSEC (et bien d’autres) dressent un panorama de ces questions dans le baromètre international du financement de l’innovation. Qui finance la R&D des petites et grandes entreprises ? Quels résultats?

Voici quelques chiffres intéressants issus de ce baromètre:

  • Les aides publiques représentent 26% du financement total de la R&D (principalement Crédit Impôt Recherche et subventions)
  • Baisse de 4% des crédits publics consacrés à la R&D
  • En Espagne et Portugal, Baisse des financements beaucoup plus importante que dans les autres pays: 34 % vs 22 % en moyenne et 18 % en France.
  • En France, 55% du financement de la R&D est de l’autofinancement (66% pour les grands groupes)
  • 4500 JEI en 2012
  • 64% des entreprises françaises utilisent le CIR en 2012.

Une des conclusions à tirer de ce baromètre est que l’impact du financement de l’innovation est très fort sur l’augmentation du chiffre d’affaire et sur le développement des partenariats entre les entreprises. Malgré certaines craintes en France, le contexte reste propice à des subventions.

Les entreprises souhaitent une augmentation du nombre d’appel à projet ainsi que l’augmentation du taux de subvention (quitte à ce que les attributions soient plus sélectives). Toujours est-il que 72% des répondants ont affirmés penser que le CIR est l’outil le plus performant au monde en terme de fiscalité de l’innovation.